Alerte pollution sans précédent en IDF ! Etre responsables…ou pas.

A force de se mettre à genoux devant les constructeurs automobiles et notamment les champions du diesel français ; à force de prôner le tout voiture pour s’assurer les voix de certains électeurs ; à force d’inciter les citoyens à prendre leur voiture pour faire les cinq-cent mètres qui les séparent de leur destination; à force de ne pas faire appliquer les lois relatives à la circulation, au stationnement et aux normes anti pollution…il arrive ceci : Presque une semaine d’alerte pollution en IDF, et au delà. Des gorges irritées, des crises d’asthme, des maladies pulmonaires sévères présentes et, surtout, à venir. Des sportifs cloitrés chez eux, des enfants en danger et le sentiment d’être arrivé au bout d’une époque, d’un système, d’une politique qui, comme le dénoncent les écolos depuis des décennies, nous entrainent vers le pire.

borloo-nkm-ecologie-schiste-310142-jpg_191730

Puisque nous parlons là d’un évènement sans précédent touchant la santé de millions de citoyens, il convient de mettre les responsables devant leurs dramatiques choix : Mm Kosciusko-Morizet, alors ministre de l’environnement avec l’aide Jean Louis Borloo et du premier ministre de l’époque, M Fillon ont, pendant les cinq années du mandat passé, mis en avant le diesel et, via des normes de sorties usines des voitures neuves complétement faussées (voire l’émission d’Élise Lucet, Complément d’Enquête) ont attribué aux véhicules diesel des primes bonus à l’achat; une incompétence qui confine au drame sanitaire ! Avec les mesures prises par Mm Kosciusko-Morizet, M Borloo et M Filon (sans oublier leurs prédécesseurs), le parc automobile Français se compose aujourd’hui de 70% de véhicules diesel; un record dans le monde !

camions-bordeaux_115

Quant à la fiscalité touchant au diesel, elle est abracadabrantesque ! Ah, les fameuses manifestations contre la taxe diesel…dite écotaxe. On voit le résultat aujourd’hui : Ce sont peut être les enfants des manifestants ou les manifestants eux mêmes qui vont tomber malade de leurs propres rejets d’échappement qui obscurcissent l’air et les poumons !

 

Là où les autres pays voient le diesel comme un terrible danger sanitaire, la France continue à pousser les consommateurs à acheter des véhicules diesel (fiscalité avantageuse pour les entreprises) refusant même de reconnaitre le danger que cette combustion représente (en cela, les députés PS n’ont rien à envier à leurs homologues UMP) et en contradiction totale avec le bon sens économique puisqu’en France, nous importons le diesel et exportons notre trop plein d’essence; le monde (économique) à l’envers !

Le Sénateur EELV, Jean Vincent Placé avait tiré la sonnette d’alarme dès 2012 en pronostiquant de bien mauvaises nouvelles (qui sont aujourd’hui d’actualité) sur le drame du diesel et sur l’obligation d’en sortir d’ici à trois ans dans les grandes villes sur polluées ; qui oserait encore sourire ou ironiser à ses déclarations comme le faisait alors l’UMP ? http://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/video-ne-plus-rouler-en-diesel-en-ville-d-ici-trois-ans-selon-place_140921.html

station sauvage police 121213$

Et les Mairies dans tout ça ? Justement, ce midi, nous sommes allés nous rendre compte de l’état de la pollution, de la circulation et du stationnement dans notre centre ville de Puteaux. Comme chaque jour de marché Chantecoq à Puteaux (et depuis que la mairie a décidé de rendre aux automobiles la rue Eichenberger pendant les marchés, pourtant réservés aux piétons, aux enfants et aux circulations douces dans toutes les autres villes) le centre était saturé de voitures qui, non contente d’avoir gagné une piste cyclable que la mairie leur a rendue (une première en France !) ou les places créées le long de la place Stalingrad coté Maison de la Literie, se posent sur la route, dans les places handicapés et même le long des bâtiments du commissariat de police et devant des panneaux de stationnement interdit ; un comble !

Quand on sait que la Police Municipale et Nationale sont à quelques mètres du marché, mais qu’on ne voit aucune verbalisation sanctionner ces infractions incessantes, on comprend que certains citoyens n’hésitent plus à faire les quelques centaines de mètres qui les séparent du marché en voiture !

marché embouteillage dec2013

 

Pourtant, avec de la prévention et du dialogue ces citoyens reconnaissent eux mêmes qu’ils pourraient ne pas utiliser leurs voitures ou se comporter autrement. Un exemple : Nous avons croisé trois véhicules arrêtés, le moteur allumé (surement ignorants des pics de pollution depuis plusieurs jours…). Un petit sourire, un geste pour leur demander de stopper leurs moteurs et le tour était joué ! Autant de kilogrammes de CO2 en moins dans notre atmosphère empoisonnée… Nous parions qu’avec une bonne politique locale, du dialogue et une bonne communication municipale, nos concitoyens pourraient facilement changer leurs habitudes. C’est ce que nous ferons après mars 2014 quand les citoyens de Puteaux choisiront une autre politique que celle qui consiste à distribuer des gadgets polluants (et amusant une heure, tout au plus) aux enfants qui se retrouvent à jouer avec deux piles toxiques au final.

camion bloqué wallace 121213arreté municipale 121213

Un triste exemple de cette politique qui prône le tout voiture en nous menant droit dans le mur et qui, de plus et contrairement à ce qu’avance la majorité quand la difficulté à répondre se fait sentir, est une aberration économique : Le chantier du quartier de l’horloge n’étant pas terminé, les rues du vieux Puteaux étant ce qu’elles sont et l’action des services municipaux très insuffisante (http://puteaux.eelv.fr/le-vieux-puteaux-un-quartier-a-labandon/) un 36 tonnes devant décharger sur ce chantier s’est retrouvé coincé sur le Bd Wallace, moteur allumé, pendant près de trente minutes, bloquant la circulation et créant, par effet boomerang, encore plus de pollution aux particules ! Pourtant, ce camion bénéficiait d’un arrêté municipal qui lui assurait trois places de voitures pour pouvoir se garer et décharger. Oui, mais la politique laxiste (un mot que l’UMP adore employer contre le PS…) du Maire contre les automobilistes en infraction autorise tout et n’importe quoi dans Puteaux : Bloquer des pistes cyclables dans l’Ile de Puteaux ; bloquer des camions poubelles pendant une heure (et les pauvres éboueurs attendant dans le froid l’hypothétique fourrière pour pouvoir reprendre le travail…) ou bloquer un camion de chantier en se garant sur des places réservées (par des barrières, pourtant !). Nulle verbalisation de ces véhicules (posés là depuis la veille); nul policier municipal patrouillant sur notre plus grand axe; nulle police nationale non plus… Ce routier s’est retrouvé coincé, perdant son temps et coupable, de plus, de bloquer le Bd Wallace !

Pendant ce temps là, Mm Ceccaldi Raynaud (croisée dans les rues du vieux Puteaux…sa façon à elle de prendre conscience des problèmes soulevés par EELV sur ce blog ?) se déplaçait seule (avec son chauffeur) dans son immense Citroën C6 Exclusive toutes options dégageant plus de 300g de Co2 au Km ! Là où, depuis mai 2012, les ministères s’équipent de véhicules électriques (mêmes pour les ministres) qui, maintenant affichent facilement 200 à 400 km d’autonomie ; là où des députés et des ministres se déplacent en métro ou à vélo (nous ne lui en demandons pas tant); là où Paris mise depuis dix ans mise sur les transports en commun et l’électricité (les véhicules électriques, s’ils s’avèrent eux aussi toujours plus nombreux ne seront pas la panacée mais ils éviteront beaucoup de pollutions et de nuisances locales), la mairie de Puteaux pousse à l’utilisation des moteurs thermiques que ce soit au niveau citoyen, administratif ou pour l’équipement. Il manque une véritable vision d’avenir (autre que celle qui consiste à proposer un chalet au ski, des théières aux personnes âgées ou une patinoire « écologique ») à cette majorité. Et si elle n’a su l’appréhender en dix ans aux affaires, elle ne l’appréhendera pas plus après mars 2014.

Quand on entend Mm Ceccaldi Raynaud faire du green-washing à longueur d’année tout en prônant une politique ultra consumériste et ultra énergivore, on se dit que les élections Municipales arrivent à point nommé pour que l’air de Puteaux redevienne, enfin plus respirable et plus sain.

 

Remonter