UMP



  1. Agenda 21 : Une soudaine envie pour la Mairie !

    Ce matin du mardi 28 janvier, le Parisien proposait un article sur l’agenda 21 de la majorité municipale de Puteaux qui, deux mois avant le scrutin des Municipales s’emploie à envoyer deux de ses agents du service environnement pour proposer des mesures thermiques dans les logements du quartier le plus délabré (car le plus vieux) de notre ville, Pressensé et Vieux Puteaux. …

    Lire la suite
  2. Alerte pollution sans précédent en IDF ! Etre responsables…ou pas.

    A force de se mettre à genoux devant les constructeurs automobiles et notamment les champions du diesel français ; à force de prôner le tout voiture pour s’assurer les voix de certains électeurs ; à force d’inciter les citoyens à prendre leur voiture pour faire les cinq-cent mètres qui les séparent de leur destination; à force de ne pas faire appliquer les lois relatives à la circulation, au stationnement et aux normes anti pollution…il arrive ceci : Presque une semaine d’alerte pollution en IDF, et au delà. Des gorges irritées, des crises d’asthme, des maladies pulmonaires sévères présentes et, surtout, à venir. Des sportifs cloitrés chez eux, des enfants en danger et le sentiment d’être arrivé au bout d’une époque, d’un système, d’une politique qui, comme le dénoncent les écolos depuis des décennies, nous entrainent vers le pire. …

    Lire la suite
  3. Le vieux Puteaux : Un quartier oublié ?

    A Puteaux, il existe, à l’instar d’autres villes (souvent bien moins riches question budget de fonctionnement), une dichotomie, un syndrome de cassure sociale, une différence de traitement suivant la partie de la ville où vivent nos concitoyens. Paradoxalement, mais sans surprise finalement, cette cassure, ce fossé social se creusent au fil des couteuses destructions et constructions neuves (et hors de prix) voulues par la majorité municipale depuis six ans et plus alors qu’elles devraient, si la politique menée était la bonne et si, surtout, elle était soucieuse du bien être du plus grand nombre, résorber ces inégalités et cette cassure. …

    Lire la suite
  4. « Libre Affichage » ; les panneaux de Puteaux pris en otage par la majorité municipale ?

    Dans toutes les villes de France, des panneaux de libre expression sont à la disposition des associations et des citoyens. Que ce soit pour des communications politiques, caritatives, culturelles… Ces panneaux, dont le nombre est en relation avec le nombre d’habitants de la commune doivent être localisés et signalés à quiconque en fait la demande en mairie. Oui, mais nous sommes à Puteaux. Or, à la mairie de Puteaux, les demandes liées à la position et au nombre de panneaux disponibles restent lettres mortes depuis des années. Il faut donc les dénicher au hasard des rues (et parfois des impasses) et retenir leurs positions pour pouvoir bénéficier d’un droit pourtant censé être égalitaire pour tous les citoyens de la ville. Oui, mais nous sommes à Puteaux. Et à Puteaux, certains panneaux ont la curieuses faculté de pouvoir changer d’emplacement dans la nuit…(voir : http://www.monputeaux.com/2013/09/panneaux-expression-libre.html) …

    Lire la suite
  5. « Puteaux, ville de l’écologie » ; c’est Direct Matin qui le dit !

    Ce jour, Direct Matin (un quotidien sérieux donc) offrait un encart à la mairie de Puteaux pour vanter son sens de l’écologie…! Après avoir failli tressaillir, il convenait d’analyser cette enquête de fond, non signée (mais dont les photos sont fournies par la mairie elle même; on peut donc imaginer que le texte aussi) : Mais, Bolloré c’est Direct Matin et c’est aussi le groupe qui a son siège à Puteaux et qui, de plus va exposer ses autolib sur le parvis de la mairie de Puteaux samedi ? …

    Lire la suite
  6. Les vilains petits canards…

    Un an et demi après que le Canard Enchainé ait révélé le compte au Luxembourg que Joëlle Ceccaldi-Raynaud a détenu un certain temps et qui était crédité de plus de 4 millions d’euros, l’édition du Canard du 31 juillet dévoile les échanges entre la maire de Puteaux et le juge de Nanterre chargé de l’affaire, Jean Michel Berges. Entendue comme témoin assisté le 12 juin dernier, Joëlle Ceccaldi-Raynaud a une nouvelle fois affirmé, sans rire, que cet argent venait d’un héritage d’un grand père Carthaginois et d’une grand mère Corse… …

    Lire la suite