Marianne; Le Nouvel Obs… des hebdo supprimés de la médiathèque de Puteaux !

Photo DR

 

 

 

 

Confirmé par des employés municipaux, les titres, le Nouvel Observateur, Le Monde magazine et Marianne ont vu leurs abonnements non renouvelés pour la médiathèque de Puteaux. Le Figaro Mag ou le Point, eux, conservent le droit de figurer sur les rayons de la médiathèque !

rayon médiathèque

Raisons invoquées : Restrictions budgétaires…Dans une ville qui est la championne de France des dépenses en termes de réception, d’illuminations de Noël et j’en passe, on ne peut que sourire avec amertume à cette justification.

Après la suppression de la Presse Quotidienne de la médiathèque, voilà que des hebdomadaires, plutôt portés à gauche, disparaissent de la vue et des mains de nos concitoyens. Une vision unilatérale de la liberté de la presse et un acte tellement visible et partisan qu’il en devient risible; s’il n’était grave. Le rire, ce n’est malheureusement plus ce qui caractérise l’ambiance à la médiathèque de Puteaux où l’on nous signale une tension telle, que les contractuels et précaires travaillent là bas n’osent plus parler de rien sauf du beau temps (le mauvais temps, lui aussi est devenu suspect, parait il !)…

De qui ou de quoi a peur la majorité ? De voir quelques affaires concernant la mairie et la maire en place s’afficher sur les couvertures de ces magazines pendant une campagne des municipales qui s’annonce très difficile…pour cette majorité ?

Croire que cet acte, à la limite du déni de démocratie changera quelque chose à la liberté d’informer est aussi stupide que de croire qu’un élu est au dessus des lois et pourrait échapper à la justice de son pays.

Le groupe EELV s’indigne de cet acte et alerte les syndicats de la presse et des journalistes.

Un commentaire pour “Marianne; Le Nouvel Obs… des hebdo supprimés de la médiathèque de Puteaux !”

  1. Il faut tout de même être bien naïf pour croire que cela empêche l’information de circuler à l’heure d’internet et des réseaux sociaux.
    Quoi qu’il en soit, cet acte montre bien la nature de ce maire qui n’en est pas à son coup d’essai.

Remonter